Picton vue de notre chambre

Picton vue de notre chambre


Cette petite ville côtière ne verrait que très rarement la couleur d’un touriste en short si elle n’était pas dotée de l’embarcadère du ferry reliant l’île du sud à celle du nord.


La liaison permanente Picton/Wellington ameute donc chaque jour son lot de touristes.



Nous avons séjourné au Tombstone Backpackers dans une chambre avec vue sur la ferry (claaaasse  🙂 )


N’ayant pas grand-chose de prévu, nous nous sommes donc baladés en « ville » à la recherche d’une quelconque activité pour passer le temps qui nous séparait de notre embarquement.


Un fois le tour de la rue principale fait avec son lot de boutiques de souvenirs cheaps, et visité le « second hand store » du coin pour se faire peur sur les rebuts des greniers Kiwis… nous avions fait le tour de tout ce qui était intéressant en ville…


Après tant d’aventures, il était temps de nous cultiver, heureusement pour nous Picton a tout prévu ! Nous avons eu l’honneur et le frisson de visiter l’Aquarium local et ses merveilles !


Notre délectation était bien trop grande, nous ne pouvions plus supporter tant de splendeurs… nous avons donc dû fuir cette ville pour aller nous ressourcer dans la nature.


Et là je dois dire que, toute ironie mise à part, après avoir fait quelques kilomètres, nous avons été bluffés par les paysages de l’arrière pays. Picton a en effet la chance d’avoir la plus belle côte qui nous ait été donné de voir jusque là.


La ville étant située à l’embouchure des sounds du nord de l’île sud, ses paysages son clairement à couper le souffle.


Morale Yoda de l’histoire : « Une ville tu jugeras qu’une fois son arrière pays visité tu auras… »



Ce que nous avons aimé : les sounds

Ce que nous n’avons pas aimé : l’Aquarium, les rues, les boutiques, la ville quoi !



Pour éviter Picton, on vous où c’est, c’est là: