Rotorua, la ville qui pue

Rotorua, la ville qui pue

Rotorua est mondialement connu pour son activité volcanique, ses sources d’eau chaude et son odeur d’œuf pourrit.

C’est également le berceau de la civilisation Maori.


L’odeur mise à part, la ville est assez sympa. Pas mal de bars et de boutiques (et pas seulement des attrapes-touristes).


Truc inquiétant en arrivant en ville, des caméras de surveillance un  peu partout, des panneaux vous invitant à ne pas oublier de fermer votre voiture et d’autres interdisant l’accès à certains bars aux membres de gangs. Ca promet !


Malgré ces petits signes extérieurs de criminalité, nous sommes à l’heure où j’écris ces lignes, toujours en vie 🙂

Vu la taille de la ville et le nombre d’activités à y faire, nous avions donc anticipé en prévoyant d’y rester 3 jours.


Comme on ne s’en lasse jamais, nous avons commencé notre exploration de la ville par une visite du musée. D’extérieur il en jette avec son architecture dans le plus pur style Tudor, ça fait envie.


Historiquement, il abritait des thermes mondialement connues (selon leurs panneaux, si si, je les lis). Après une sommaire histoire des Maoris et un long passage vraiment barbant sur les thermes où l’on peut admirer des baignoires, des baignoires communes et des douches …

Un petit tour sur la géologie du coin et un détour par le toit du musée avec vue panoramique (seule chose qui vaille le détour), nous nous sommes enfuis.


De là, nous sommes allés faire notre check in au Funky green backpackers. Laura nous a vraiment bien aiguillés sur les différentes choses à faire dans la région.  Ouf plus de musée pourrit à l’horizon !



Rotorua c’est là: