Wellington

Wellington

Arrivés de l’île du sud, nous nous sommes un peu pris la ville dans la tronche.


Nous avions décidés de faire une pause citadine de quelques jours avant de retourner à la vie sauvage.
Nous voici donc au milieu de cette mini-mégapole, débarquant dans notre énorme backpackers (le downtown backpackers) qui dénotait fortement comparé aux petites auberges de l’île du sud.




Une fois nos marques prises dans cette ville à taille humaine avec de la verdure dedans, nos habitudes de parisiens ont reprit le dessus. Balade, resto dodo et musée au rendez-vous.


Nous avons donc enfin pu tester de la bouffe décente avec des essais parfois concluants, et parfois non (voir cet article sur la cuisine chez les kiwis).


Pour être plus précis voici notre programme à Wellington :

Day 1 : Check-in au backpackers, ou comment avoir peur d’une salle de bain dans un vieil immeuble art déco pour finalement être émerveillé par sa terrifiante beauté.

Day 2 : Rover ring tour, ou comment se balader avec un guide kiwi ex-figurant du seigneur des anneaux (qui fait vachement bien l’elfe porte-étendard) et de king kong; à la recherche des différents lieux de tournage de notre ami Peter Jackson… Le tout, en passant pour des geeks mais en assumant avec délectation…

Day 3 : Musée Te Papa, ou comment visiter un musée énorme tant par la taille que part son intérêt en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Résultat des ampoules aux pieds et une après-midi à comater comme des larves devant la télé… une honte…

Day 4 : Zoo, Cable Car & Jardin botanique, ou comment faire une balade dans la verdure… en pleine ville ! Trop la classe gros !


Quelques généralités sur cette ville fort intéressante. Wellington est non seulement la capitale politique du pays (place qu’elle a volée à Auckland il y a bien longtemps) mais aussi la capitale culturelle. Elle est également dotée du plus grand port d’import/export, ce qui en fait une plaque tournante non pas du trafic de drogue mais de la circulation des marchandises sur l’île du nord. Passé ces fait intéressants mais peu divertissants, voici ce que je retiens de cette ville :

  1. C’est une ville avec tout son lot de trucs cools à faire (shopping, skateboard, musées, bars à bière…) mais la nature y est superbement protégée. Le Mt Victoria qui la surplombe est un véritable poumon vert, une forêt de pins extrêmement dense qui la rend féérique et effrayante.
  2. C’est une ville où il fait bon vivre, le centre est petit, on en fait vite le tour à pieds et les quartiers limitrophes sont calmes, verdoyants et ont du cachet avec leurs maisons coloniales retapées à la sauce « kiwi ». Surtout le quartier de bord de mer Seatoun qui vaut vraiment la peine de s’y attarder.
  3. Avec sa position en bord de mer, et ses forêts citadines, il y a toujours quelque chose à y faire.


Bon ok, je sonne encore comme un guide touristique… mais je dois dire que c’est une des rares villes en dehors de Paris où je me verrai bien vivre.


Malgré tout, nous étions bien contents de voir ce break arriver à terme, nous ne sommes pas venus ici pour voir des villes après tout… sinon autant rester chez nous 😉



Cette magnifique ville est ici: